FANDOM




Si je reçois par mail un poème d'amour,

Ecrit avec brio et par une inconnue,

J'avoue que sur l'instant, je tomberais des nues,

Puis, je lui répondrais et ce avec humour.


Je lui dirais : Quel jour ! Quelle bonne nouvelle !

Je me sens très flatté et ma foi, fort surpris,

J'ai apprécié vos vers et je m'en suis épris,

Comment peut-on pour moi se creuser la cervelle ?!...


Aussi pour témoigner du bonheur de vous lire,

Que vous me procurez, je ne pouvais pas moins,

Que de vous imiter, pardonnez mon délire !


J’essaie d’imaginer ce qu’est votre visage,

Il me prend de rêver, vous en êtes témoin :

Car l’amour ne peut se mesurer qu’à l’usage !