FANDOM


thier )

     Il s’appelait pompon et il était de race,
     Ce chat noir élancé, souple comme un félin,
     Sauvage quelquefois, il lui fallait l’espace,
     Mais quand il revenait, il se montrait câlin.
     Nous l’avions emmené un jour à Gabarnac,
     Lui qui n’avait connu que les champs de Dordogne,
     Fut décontenancé par tout notre micmac,
     Il ne resta qu’un jour, puis partit dans la grogne !
     On le chercha pourtant entre les rangs de vigne,
     Dans les bois, dans les prés, dans le bourg chaque jour, 
     On espéra longtemps, guettant le moindre signe,
     Puis on abandonna en souhaitant son retour.
     Et quatre mois plus tard, quand nous n’y pensions plus, 
     Il apparut soudain de façon fugitive,
     A son point de départ, il paraissait perclus,
     Et n’osait s’approcher, une peur intuitive.
     Il avait parcouru plus de cent kilomètres,
     Affrontant bravement le temps et le danger,
     L'instinct seul le guidait pour retrouver les êtres,
     Qui l’avaient perturbé sur un sol étranger.
     Les chats comme les gens, lorsqu’on les déracine,
     Ne peuvent supporter et reviennent toujours,
     Le cœur également qui aime et se calcine,
     Ne peut vivre éloigné sans mal de ses amours !


       St Just   ( Joël Gauthier )




Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard